242019Nov

La lettre de novembre de notre Intersyndicat

INPH – Novembre 2019 L’ambition de l’INPH est que les besoins de santé de tous les hommes, femmes et enfants vivant dans notre pays soient couverts par une offre de soins de qualité et accessibles à tous. POUR LES PATIENTS POUR L’HÔPITAL Parce que nous avons des Patients, pas des clients, Parce que nous sommes…

Read More
242019Nov

Lettre n°32

Bonjour, Chez les praticiens et les internes, la pilule a beaucoup plus de mal à passer. Huit syndicats et intersyndicales (APH, AH, CMH, INPH, SNAM-HP, Jeunes médecins, ISNI et AJPH)* s’offusquent en commun de « la méthode, qui consiste à faire des annonces sans concertation ni consultation […]. Du jamais vu, incorrect et antidémocratique ». Sur le…

Read More
242019Nov

Un manifeste transmis par la SFP pour ceux qui ne le connaitraient pas encore (transmis initialement le 10 octobre)

Le fragile Hôpital des enfants fragiles Principes d’éthique médicale européenne : Article 25 « Le médecin agissant individuellement ou par l’intermédiaire des organisations professionnelles a pour devoir d’attirer l’attention de la collectivité sur les insuffisances dans les domaines de la qualité des soins et de l’indépendance professionnelle des praticiens » Comme exigé par l’éthique, nous,…

Read More
242019Nov

Avant les annonces, un nouveau mouvement était annoncé en cas de déception sur celles-ci. Voici une annonce datant du 15 venant du CIH. Le SNPEH vous tiendra au courant des orientations prochaines

Un immense MERCI à toutes celles et ceux qui ont permis la grande réussite de la journée de manifestations du 14 novembre ! Voici ci-dessous le communiqué qui a été diffusé ce matin. Il faut continuer à étendre la mobilisation – pour les personnels hospitaliers : motion à signer – pour le grand public, lettre…

Read More
242019Nov

Communiqué des grandes intersyndicales médicales hospitalières suite aux annonces du 20/11/2019

Communiqué commun des organisations syndicales représentatives des personnels médicaux hospitaliers et des internes Mercredi 20 novembre 2019 Les organisations syndicales de praticiens hospitaliers, de jeunes médecins et pharmaciens et d’internes ont pris connaissance du « plan d’urgence pour l’hôpital » annoncé ce mercredi par le premier ministre et la ministre des solidarités. L’ensemble des représentations syndicales tiennent…

Read More
132019Nov

Mobilisation

Le SNPEH appelle ses adhérents et l’ensemble des pédiatres hospitaliers à se joindre au mouvement de grève du 14 novembre

Read More
282019Oct

Chers collègues pédiatres hospitaliers, Vous avez du mal à vous y retrouver dans le contexte actuel. Vous avez reçu certainement des mails sur la mobilisation des praticiens hospitaliers et des internes. Nous le regrettons : il n’y a pas de consensus d’action des principales intersyndicales de praticiens hospitaliers mais un même message : il faut un plan d’urgence pour l’hôpital. Nous partageons au SNPEH ce point de vue. Nous vous invitons donc à participer aux 3 journées d’action prévues des 29 Octobre et 14/15 novembre ! Voici quelques informations pour mieux vous y retrouver : Les principales intersyndicales de praticiens hospitaliers rejoignent le mouvement de contestation et appellent leurs troupes à plusieurs mobilisations. Le 23 octobre, Agnès Buzyn a annoncé un plan de soutien pour l’hôpital qui sera présenté en novembre. En attendant cette présentation, les organisations syndicales et autres collectifs de personnels sont déjà en ordre de bataille. Deux journées de mobilisation sont prévues : – le 29 octobre, en marge du vote solennel en première lecture du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) et une autre à l’appel de tous les agents de la fonction publique hospitalière, – le 14 novembre. L’objectif ? Obtenir « un plan d’urgence pour l’hôpital public ». Les praticiens hospitaliers eux aussi tentent de mobiliser… avec des stratégies qui diffèrent. Certains syndicats en appellent directement à la grève. C’est le cas du Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs élargi (SNPHAR-E). Pour lui, ce sera un préavis pour chaque journée. Il voit en ce PLFSS « une asphyxie » pour l’hôpital, « une goutte d’eau qui fait déborder le vase de la souffrance de l’hôpital public ». Le SNPHAR-E appartient à l’intersyndicale Action praticiens hôpital (APH) qui regroupe en son sein Avenir hospitalier (AH), et la Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH). Cette intersyndicale, qui s’accorde avec le syndicat Jeunes médecins, retient pour sa part uniquement la journée du 14 novembre. Dans un communiqué, elle exige que le plan attendu comporte une « composante nationale de revalorisation des carrières et une composante régionale au plus près des territoires » et demande une négociation directement avec le Premier ministre. Elle exige en outre un réel financement et non « un simple jeu de redéploiement budgétaire ». APH développe deux motions (cf pièces jointes): – La première a trait à ses revendications : elle exige une augmentation du budget hospitalier, soit de l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam), à hauteur de 4,4% ; des rémunérations plus attractives pour les personnels hospitaliers ; l’arrêt des fermetures de lits ; une remédicalisation de la gouvernance des hôpitaux ; et enfin une médicalisation du calcul de l’Ondam hospitalier. – La deuxième détaille les actions choisies par l’intersyndicale qui envisage entre autres une suspension de la participation aux activités institutionnelles. Des revendications relayées par une autre composante d’APH, le Syndicat des psychiatres des hôpitaux (SPH) qui a choisi également de ne retenir que la journée du 14 novembre comme date de mobilisation et déposé un préavis en ce sens. Le 14 novembre, c’est aussi la date retenue par une autre association d’intersyndicales de praticiens hospitaliers: la Coordination médicale hospitalière (CMH), le Syndicat national des médecins, chirurgiens, spécialistes, biologistes et pharmaciens des hôpitaux publics (SNAM-HP) et l’Intersyndicat national des praticiens hospitaliers (INPH) y ajoutent aussi un préavis pour le 15 novembre. Ils « expriment avec force que les solutions doivent intégrer l’ensemble des équipes de l’hôpital ». Dans un communiqué commun, les trois structures dressent la liste de leurs revendications : sortir l’hôpital de la logique du tout T2A ; améliorer et moderniser l’outil de travail par des investissements à la hauteur des missions de service public ; améliorer les rémunérations des praticiens hospitaliers ; mieux prendre en compte sous forme de prime les suppléments de charge de travail liés à la désertification médicale ; valoriser ceux qui s’investissent dans le travail d’équipe ou encore les jeunes dans la carrière hospitalière ; renforcer la place des médecins et pharmaciens dans la gouvernance de l’hôpital ; maintenir le concours national de praticiens hospitaliers et enfin revaloriser les carrières des soignants. INPH, Snamp-HP et CMH exigent également « sans délai » un « véritable plan de sauvetage » de l’hôpital public. Les internes aussi Les internes aussi se mobilisent et notamment en Île-de-France. Le Syndicat des internes des hôpitaux de Paris (SIHP) a lancé un appel à manifester le 14 novembre, relayé par l’Intersyndicale nationale des internes (ISNI). Certaines revendications sont spécifiques aux étudiants. Le SIHP demande la revalorisation globale des indemnités des internes avec mise en place d’une prime vie chère pour les étudiants franciliens ainsi que le respect du temps de travail hebdomadaire et du repos de sécurité. Dr Jean-Louis Chabernaud Vice président du SNPEH (INPH) Pédiatre-réanimateur

Read More
202019Sep

Lettre SNPEH 31: « Madame Buzyn a dit » par Jean-Louis Chabernaud

Madame Agnès Buzyn a dit… Près de 250 services d’urgences sont aujourd’hui en grève dans toute la France. Les personnels soignants et médicaux avec leurs syndicats demandent la réouverture de lits d’hospitalisation pour des patients de tous âges afin d’améliorer l’aval des services d’urgence, la création de postes d’infirmières, d’aides-soignantes et de médecins ainsi qu’une amélioration…

Read More
182019Sep

Lettre SNPEH 30

Le SNPEH, comme dit il y a quelques semaines, soutient les personnels des services d’urgences dans leurs revendications pour de meilleures conditions de travail. Cependant, le SNPEH tient à rappeler qu’au moins 25% des patients consultant en urgence sont des mineurs qui sont vus pour plus de la moitié dans des services d’urgences pédiatriques et…

Read More